Rénovation de faitage La Ville-aux-Dames 37700

Votre toit a un problème de faîtage ? Appelez notre entreprise de couverture à La Ville-aux-Dames pour y remédier !

02 46 23 26 50

reparation de faitage La Ville-aux-Dames

remplacement de faitage La Ville-aux-Dames

Au sommet de votre toit se trouve le faîtage qui permet de relier les deux pans en garantissant une étanchéité parfaite de votre toiture. Mais, de par sa position, il est aussi l’endroit le plus soumis aux intempéries et peut alors subir des dégradations qui remettent en cause l’accomplissement de son rôle. Si tel est le cas, appelez notre couvreur à La Ville-aux-Dames pour qu’il effectue une réparation de faîtage !

La fonction du faîtage est d’assurer l’étanchéité de votre toit mais aussi de garantir la solidité de la charpente qui, elle, soutient le matériau de la couverture qu’elle soit en tuiles, en ardoises, en zinc… Le faîtage peut être composé d’un ou de plusieurs blocs, être collé au mortier ou à sec et être fabriqué avec divers matériaux. Notre entreprise de couverture à La Ville-aux-Dames réalise la réparation de faîtière sur toiture sur tous les types de faîtages.

CONTACTEZ-NOUS AU

02 46 23 26 50

Si vous rencontrez un problème avec le vôtre, appelez notre couvreur à La Ville-aux-Dames afin de convenir d’un rendez-vous. Notre professionnel se rendra sur place afin d’examiner votre faîtage et de trouver l’origine du souci et d’en déduire les actions qu’il doit mettre en place dans le but qu’il soit de nouveau étanche. Il pourra alors vous remettre le devis de réparation de faîtage approprié qui mentionne les prestations réalisées en détail.

Le problème le plus fréquemment rencontré est le soulèvement de faîtage à chaque coup de vent. Cela a pour effet de laisser entrer la pluie et les poussières dans vos combles. Afin de rétablir une situation saine, la solution est de poser des closoirs ventilés. Ils sont parfaits pour assurer une ventilation de qualité sous la partie haute des combles ainsi que sur la sous-face des tuiles. Grâce à cela, le vent ne provoque plus de soulèvement de faîtière sur toiture. De plus, ces closoirs présentent également d’autres avantages comme le fait d’absorber les mouvements de la charpente ce qui accroît sa longévité.

Le faîtage peut aussi subir des dégradations comme lorsqu’une faîtière sur toiture s’envole ou est brisée. Cela remet en cause l’étanchéité de cet élément de toit. Afin de la rétablir, si votre toit est composé de tuiles, notre couvreur à La Ville-aux-Dames va remplacer toutes les tuiles faîtières problématiques. S’il est composé d’ardoises ou de zinc, il va déposer des bandes de zinc partout où le faîtage est abîmé.

Enfin, lorsque le faîtage est en place depuis de nombreuses années, il peut être trop usé. Dans ce cas, notre couvreur à La Ville-aux-Dames va procéder à son remplacement. Il peut aussi le changer seulement de façon partielle en fonction des dégâts constatés.

Dans tous les cas, notre couvreur met tout en � »uvre pour vous apporter la meilleure solution afin que vous retrouviez un faîtage étanche et en bon état. Alors, en cas de problème, contactez-le vite afin d’obtenir un devis de réparation de faîtage à La Ville-aux-Dames dans les plus brefs délais, il ne faut pas attendre pour réaliser ce type de travaux !

Voir +

La Ville-aux-Dames

La Ville-aux-Dames (prononcé /la vilo dam/) est une commune française du département d'Indre-et-Loire en région Centre-Val de Loire. Peuplée par 5 175 habitants en 2017 et située entre la Loire et le Cher, La Ville-aux-Dames appartient aujourd'hui à l'agglomération tourangelle.

Probablement occupée depuis le Bronze final, La Ville-aux-Dames apparaît pour la première fois dans les sources au Xe siècle, sous le nom de Villa Dominarum. À cette époque, elle forme un fief dépendant d'Hildegarde, supérieure de l'abbaye de Saint-Loup, située sur le territoire de l'actuelle Saint-Pierre-des-Corps. Au XIe siècle, les habitants de la commune se dotent d'une chapelle de style roman, transformée au XVe siècle en église paroissiale. À la Renaissance, La Ville-aux-Dames est le théâtre de combats qui opposent catholiques et huguenots, avant d'accueillir, entre 1631 et 1684, un temple protestant, finalement détruit sur l'intervention du chanoine tourangeau Joseph Sain. À la Révolution, le curé de la commune, Jean Cartier, est élu député du clergé aux États généraux. Peu de temps après, La Ville-aux-Dames est rebaptisée temporairement Les Sables par les autorités révolutionnaires.

Au XIXe siècle, la commune est transformée en profondeur par l'arrivée du chemin de fer (1845) et par une série de crues (1846, 1856 et 1866), qui inondent son territoire et y déposent de grandes quantités d'alluvions. L'agriculture est alors profondément bouleversée et doit se réorienter. L'élevage bovin se développe et les habitants de la commune reçoivent le sobriquet de « Caillons », du nom du fromage qu'ils fabriquent et vendent à Tours. Le début du XXe siècle voit La Ville-aux-Dames se développer : en 1906, elle se dote du téléphone et, en 1924 de l'électricité. Pendant la Seconde Guerre mondiale, la commune se situe en zone occupée et, à partir de 1943, l'abbé Jérôme Besnard y organise un réseau de résistance. Après-guerre, La Ville-aux-Dames connaît une forte croissance démographique et perd peu à peu son caractère rural. À partir de 1947, plusieurs clubs de sport voient le jour dans la commune. Surtout, dans les années 1970 et 1980, de grandes infrastructures s'y développent : centre commercial (1973), piscine municipale (1974), école maternelle (1975), bibliothèque municipale (1986) puis centre socio-culturel (1989).

Call Now Button02 46 23 26 50