Bardage de façade La Ville-aux-Dames 37700

Notre entreprise de couverture à La Ville-aux-Dames vous propose l’installation d’un bardage de façade !

06 21 44 95 35

bardage de facade La Ville-aux-Dames

entreprise de bardage La Ville-aux-Dames

Un bardage disposé autour des murs extérieurs de votre maison lui apporte une protection contre les intempéries et l’humidité mais lui apporte aussi une isolation supplémentaire. La large gamme de modèles existant vous permet d’améliorer l’esthétique de votre bâtiment. Notre bardeur à La Ville-aux-Dames est à votre disposition pour en effectuer la pose !

Le bardage se décline en de nombreux matériaux tels que le bois, le PVC, la pierre, le béton, le cuivre, l’aluminium… Tous présentent des avantages et des inconvénients en termes de prix, d’entretien, d’étanchéité, de résistance et de longévité que notre bardeur à La Ville-aux-Dames vous présentera afin de vous guider vers le matériau qui saura combler toutes vos attentes et avoir le rendu esthétique espéré. Selon le matériau, il est possible d’avoir un bardage plein, que l’on appelle bardage clin, qui recouvre l’intégralité de la surface des murs extérieurs ou un bardage claire-voie qui présente des espaces entre les lames.

CONTACTEZ-NOUS AU

06 21 44 95 35

Une fois que vous avez fait votre choix, il vous reste encore à déterminer le sens de pose en fonction de l’effet esthétique désiré. Notre entreprise de bardage à La Ville-aux-Dames effectue la pose de bardage :

– Verticale : Elle apporte à votre maison une impression de hauteur. Dans ce cas, les lames sont courtes et ont toutes la même longueur. L’avantage de cette pose est que les lames sont dans le sens de l’écoulement des eaux de pluie qui est ainsi facilitée.

– Horizontale : Ce sens de pose donne l’impression que votre bâtiment est plus imposant. Sa principale caractéristique est de présenter des lames de longueurs différentes qui peuvent aller jusqu’à 6 m.

– Oblique : Elle donne au bâtiment un aspect élancé mais aussi très moderne. Les lames posées à l’oblique imposent une grande dextérité et de nombreuses découpes. Mais notre bardeur à La Ville-aux-Dames est rodé à ce type d’exercice et effectue ce type de pose à la perfection.

La fixation du bardage est assurée par des clous, des vis, de la colle, des agrafes ou des clips selon le modèle choisi et le matériau. Notre professionnel est en mesure de réaliser la pose quel que soit le système de fixation. Il effectue une pose de qualité qui dure dans le temps. C’est d’ailleurs pour cela qu’il met en place une lame d’air de ventilation entre le bardage et le mur porteur ou entre le bardage et l’isolant. Cela évite que l’humidité ne s’infiltre derrière le bardage et ne le dégrade. De même, il met une grille anti-rongeurs à chaque extrémité du bardage pour éviter que des rongeurs n’abîment le revêtement.

Notre entreprise de bardage à La Ville-aux-Dames se tient à votre disposition pour une pose de bardage solide et qui dure dans le temps afin de cacher les irrégularités de vos murs extérieurs efficacement et de manière esthétique. Alors, appelez notre bardeur à La Ville-aux-Dames pour lui exposer votre projet et convenir d’un rendez-vous à l’issue duquel vous recevrez un devis de bardage.

Voir +

La Ville-aux-Dames

La Ville-aux-Dames (prononcé /la vilo dam/) est une commune française du département d'Indre-et-Loire en région Centre-Val de Loire. Peuplée par 5 175 habitants en 2017 et située entre la Loire et le Cher, La Ville-aux-Dames appartient aujourd'hui à l'agglomération tourangelle.

Probablement occupée depuis le Bronze final, La Ville-aux-Dames apparaît pour la première fois dans les sources au Xe siècle, sous le nom de Villa Dominarum. À cette époque, elle forme un fief dépendant d'Hildegarde, supérieure de l'abbaye de Saint-Loup, située sur le territoire de l'actuelle Saint-Pierre-des-Corps. Au XIe siècle, les habitants de la commune se dotent d'une chapelle de style roman, transformée au XVe siècle en église paroissiale. À la Renaissance, La Ville-aux-Dames est le théâtre de combats qui opposent catholiques et huguenots, avant d'accueillir, entre 1631 et 1684, un temple protestant, finalement détruit sur l'intervention du chanoine tourangeau Joseph Sain. À la Révolution, le curé de la commune, Jean Cartier, est élu député du clergé aux États généraux. Peu de temps après, La Ville-aux-Dames est rebaptisée temporairement Les Sables par les autorités révolutionnaires.

Au XIXe siècle, la commune est transformée en profondeur par l'arrivée du chemin de fer (1845) et par une série de crues (1846, 1856 et 1866), qui inondent son territoire et y déposent de grandes quantités d'alluvions. L'agriculture est alors profondément bouleversée et doit se réorienter. L'élevage bovin se développe et les habitants de la commune reçoivent le sobriquet de « Caillons », du nom du fromage qu'ils fabriquent et vendent à Tours. Le début du XXe siècle voit La Ville-aux-Dames se développer : en 1906, elle se dote du téléphone et, en 1924 de l'électricité. Pendant la Seconde Guerre mondiale, la commune se situe en zone occupée et, à partir de 1943, l'abbé Jérôme Besnard y organise un réseau de résistance. Après-guerre, La Ville-aux-Dames connaît une forte croissance démographique et perd peu à peu son caractère rural. À partir de 1947, plusieurs clubs de sport voient le jour dans la commune. Surtout, dans les années 1970 et 1980, de grandes infrastructures s'y développent : centre commercial (1973), piscine municipale (1974), école maternelle (1975), bibliothèque municipale (1986) puis centre socio-culturel (1989).

Call Now Button06 21 44 95 35